Website by Olivier Jonvaux - olivierjonvaux@yahoo.fr

Crèvecœur

Menu
Artists
Top

Louise Sartor, Naoki Sutter-Shudo

Jour de fête en couleurs

text Press



« - C’est quoi alors l’esprit ? Tu disais rien hier dans la voiture

- Si, je parlais du sentiment du beau et je le comparais à celui de pitié et de deuil, et Naoki disait que c’était un sentiment d’impuissance

- C’était très emo et métaphysique

- Le sentiment d’impuissance ressenti face à un paysage grandiose ?

- Oui c’est ce qu’il disait je sais plus d’où ça venait. Peut-être du livre de Grenier dont il te parlait. »




L’organisation sentimentale du monde nous pousse à opter pour les échanges par SMS avec les artistes. J’ai souvent vécu les relations avec les artistes comme des relations amoureuses et la messagerie téléphonique se prête bien aux relations amoureuses. Nous avons récemment conçu et réalisé ensemble le projet d’aller prendre un bain de mer au pied du massif de l’Estérel, à l’Ile aux Vieilles. Alors que nous observions les volutes d’un poulpe tentant de fuir l’atroce vision de trois nageurs gauches affublés de masques grotesques, Louise faillit perdre la vue. La faute à un marchand escroc de Théoule-sur-Mer nous ayant vendu un masque de plongée frelaté dont la vitre se brisa en mille morceaux. C’est en scrutant la beauté du monde marin et cette sublime eau bleu pétrole qui s’étale aux pieds des roches rouges qu’une peintre aurait pu perdre la vue. Les bris seraient venus brusquement entailler sa rétine et je n’aurais rien pu faire d’autre que pleurer. Si un dealer ne peut même pas protéger les organes vitaux de ses artistes à quoi sert-il donc ? Un confrère me reprochait récemment de mettre de l’affect dans les relations professionnelles : « No feelings in business ». Ce n’est pas exactement une relation professionnelle c’est une relation de travail, intellectuelle et sentimentale. C’est super emo.



Pour l’exposition, Louise et Naoki ont tous deux fait des portraits de proches et des vues de bâtiments. Les personnes et les lieux représentés, en peinture et en photo, les ont chacun d’abord frappés par leurs beautés respectives mais sont aussi infusés par la relation subjective qu’ils entretiennent avec eux, et contiennent des éléments narratifs anecdotiques. Dépeints sur d’étranges supports chez Louise, dans des couleurs saturées à l’ancienne chez Naoki, ils sont capturés dans ces moments paroxysmiques où un grand silence a lieu, où la vie se suspend un instant avant de se reprendre. La présence, simple et permanente, on y accède avec soin, il faut se contenter de faire comme on vit, et de vivre comme si on était figé sous le soleil. Ces pièces frontales, presque classiques, sont une façon de voir le monde. Mais cette vision se construit aussi de manière plus étrange avec des collages d’objets, des sculptures chelous, des animaux morts, des trouvailles de brocante. Ils n’ont pas collaboré complètement au point de co-signer des pièces mais ils se sont aidés pour tout ce qu’ils ont produit. Cette exposition est le fruit des échanges d’inspiration hystériques et excitants qu’ils entretiennent depuis des années.

AD



“ - So what’s the spirit then? You weren’t saying anything yesterday in the car.

- But I was, talking about the feeling of beauty and comparing it to pity and grief, and Naoki was saying that it was a feeling of helplessness.

- It was very emo and metaphysical.

- The feeling of helplessness in front of a grandiose landscape?

- Yeah, that’s what he said, I don’t know where it came from. Maybe from the Grenier book he was telling you about. ”




The sentimental organization of the world leads us to opt for SMS exchanges with artists. I have often experienced relationships with artists as love relationships and phone messaging lends itself well to love relationships. Together, we recently designed and carried out the project to go for a sea bath at the foot of the Esterel massif, on Ile aux Vieilles. As we watched the volutes of an octopus trying to escape the atrocious vision of three clumsy swimmers wearing grotesque masks, Louise almost lost her sight. It was the crooked merchant’s fault, the one in Théoule-sur-Mer who sold us a tampered diving mask, its window breaking into a thousand pieces. While scrutinizing the beauty of the marine world and the sublime oil-blue water that spreads at the feet of the red rocks, a painter could have lost her sight. The shards would have suddenly cut into her retina and I wouldn’t have been able to do anything but cry. If a dealer can’t even protect his artist’s vital organs, what is his use? A colleague recently reprimanded me for putting affect in professional relationships: “No feelings in business”. It’s not exactly a professional relationship, it’s a working, intellectual and sentimental relationship. It’s super emo.



For the exhibition, Louise and Naoki both made portraits of friends and family and views of buildings. Painted or photographed, the people and places that are represented each first struck them with their respective beauties, but are also infused by the subjective relationship they have with them, and contain anecdotal narrative elements.  Depicted on strange surfaces in Louise’s work, in old-fashioned saturated colours in Naoki’s work, they are captured in those paroxysmal moments when a great silence takes place, when life suspends itself for a moment before it begins again. The presence, simple and permanent, we access it with care, we must be content to do as we live, and to live as if we were petrified under the sun. These frontal pieces, almost classical, show some kind of vision of the world. But this vision is also constructed in a stranger way with collages of objects, weird sculptures, dead animals, flea markets finds. They did not collaborate completely to the point of co-signing pieces, but they helped each other for everything they produced. This exhibition is the result of the hysterical and exciting exchanges of inspiration that they have been maintaining for years. 

AD
Contemporary Art Daily Les Inrocks Beaux Arts Numéro
Jour de fête en couleurs Loading
Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Asceabb, 2019, Cocotte-minute, enamel, stainless steel, polyester, variable dimensions (Cocotte-minute: 28 × 38 × 27 cm). © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Tseedb, 2019, Cocotte-minute, enamel, wood, plastic, aluminium, stainless steel, 108 × 38 × 31 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Sheung Wan, 2019, gouache on cardboard, 24 × 15 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Cour place Jean-Jaurès, 2019, gouache on cardboard, 27 × 14 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Cour rue du Faubourg Saint Denis, 2018, gouache on cardboard, 18,5 × 18,5 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Diaires, 2019, oil on wood, 23 × 15 × 4 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Diaires, 2019, oil on wood, 23 × 15 × 4 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, X, 2019, vinyl, enamel, wire, 29 × 16 × 7 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Mona Toyota, juillet 2019, 2019, archival pigment print, 66 × 96 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Philomène 1, 2019, wood, enamel, plastic, 13,5 × 13,5 × 16,5 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Philomène 2, 2019, wood, enamel, foam, 13,5 × 27 × 13,5 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Philomène 3/4/5, 2019, wood, enamel, plastic, 40,5 × 18,5 × 18,5 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Pouillot, 2019, gouache on cardboard, frame, Painting: 10 × 13,5 cm, with frame: 22 × 13,5 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Jouet très agréable, 2019, stained wood, buffalo horn, stainless steel, variable dimensions. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Jouet très agréable, 2019, stained wood, buffalo horn, stainless steel, variable dimensions. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Exterminatrix, 2019, detail. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Vichy rouge, 2019, gouache on cardboard, 21 × 21,5 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille.© Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Mur, la fac de Tolbiac, Paris, 2019, archival pigment print, wood, enamel, steel, 75 × 87 × 6 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Vive les vacances !, 2019, oil on panel, 21 × 30 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Mur, Sears, Los Angeles, 2019, archival pigment print, wood, enamel, steel, 75 × 87 × 6 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Soie, 2019, acrylic on panel, 21 × 30 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Vichy noir, 2019, gouache on panel, 28 × 19 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Allie à la maison, Los Angeles, février 2019, 2019, archival pigment print, 69 × 51 cm.

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Le bienheureux, 2019, aluminium, enamel, ivory, sponge, 8 × 10 × 17 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Le bienheureux, 2019, detail. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Coquelicots, 2019, gouache on cardboard, 15,4 × 8,5 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Jour de fête en couleurs, 2019, exhibition view, Crèvecœur, Marseille. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Louise Sartor, Aquarius, 2019, Polystyrene, fabric, 44 × 25,5 × 9,5 cm. © Jean-Christophe Lett

Jour de fête en couleurs - Galerie CrèveCoeur Loading

Naoki Sutter-Shudo, Pénélope, 2019, baguette, sisal, enamel, oil pastel, varnish, 63 × 9 × 7 cm. © Jean-Christophe Lett