Website by Olivier Jonvaux - olivierjonvaux@yahoo.fr

Crèvecœur

Menu
Artists
Top

Mathis Collins

La Maison des artistes

text

La Maison des Artistes, première exposition de Mathis Collins dans une galerie française, fait suite à l’exposition Éducateur à Longtang (Zurich) qui prenait le Yellow Kid(1) comme figure centrale d’une série de « bêtises » évoquant, comme un autoportrait, la figure de l’artiste lui-même. Le Yellow Kid y apparaît comme une opposition au pédagogue artistique, grain de sable dans le rouage bien huilé d’une politique culturelle qui se donne bonne conscience.
Ici, Mathis Collins s’éloigne de la figure de l’enfant pour se confronter à celle de l’adulte. La Maison des Artistes est un monde de violence, de bruit, de blessures, d’arnaques et de cicatrices où les bêtises de l’enfant deviennent les crimes de l’adulte. La figure centrale est celle d’un clown au bonnet pointu, promoteur de ses propres malheurs, non sans rappeler l’artiste lui-même.

L’exposition fonctionne à la façon d’un entresort (façade d’une baraque de forain, dont les décorations, les annonces et tout autre artifice servent à inciter le public à entrer à l’intérieur, qui se révèle parfois trompeur). Le personnage central nous guide ainsi dans une attraction annoncée comme spectaculaire, mais qui s’achève, douze sculptures plus loin sous une figure désoeuvrée et désargentée, ayant failli à exposer une attraction véritablement sensationnelle. Comme les différentes étapes d’une carrière artistique, alternant succès et échecs.
Lorsqu’on entre à la Maison des Artistes, organisme gérant la protection sociale des artistes en France, il importe de décliner son identité et de déclarer la catégorie artistique à laquelle son travail se rapporte : peinture, sculpture, gravure, autre… Ce processus d’auto-identification est ici exacerbé par Mathis Collins qui s’amuse des codes traditionnels des beaux-arts.
Au cœur du concept « d’art populaire » réside l’anonymat du créateur. La création dans les arts populaires se distingue de l’œuvre par la non-reconnaissance de son auteur. Sans signature, l’artiste n’est peut-être alors qu’un Pierrot La Lune ou un Mime, une icône, un personnage que Chantal Goya intègrerait dans son répertoire.

Mathis Collins a réalisé ses études d’art entre Cergy, Metz, Montréal et Bruxelles avant de participer à Open School East à Londres. Il a notamment exposé ses œuvres au Palais de Tokyo, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, à la Friche Belle de Mai, à la Riijksakademie d’Amsterdam, à 1m3 Lausanne et à Longtang Zürich. Il est actuellement en résidence à Lafayette Anticipations.

  1. The Yellow Kid (« Le gamin en jaune ») est un personnage créé par le dessinateur humoristique et auteur de bande dessinée américain Richard Felton Outcault, considéré comme la toute première bande dessinée.

La Maison des Artistes, Mathis Collins’s first exhibition in a French gallery, is the continuation of his exhibition Éducateur in Longtang (Zurich) which took The Yellow Kid(1) as the central figure of a series of “naughtiness” evoking, as in a self-portrait, the figure of the artist himself. The Yellow Kid comes over as an artistic pedagogue and rebel, a spanner in the well-oiled works of a cultural policy giving itself a good conscience. Here, Mathis Collins draws away from the figure of the child, to confront that of the adult. La Maison des Artistes is a world of violence, noise, injuries, deceptions and scars in which a child’s naughtiness become an adult’s crimes. The central figure is that of a clown in a pointed hat, promoting his own misfortunates, reminiscent of the artist himself.

The exhibition works like an entre-sort (the façade of a fairground stall, whose decorations, claims and various other artifices are there to incite the public to enter an interior, which often turns out to be disappointing). The central character thus guides us into an attraction announced as being spectacular, but which ends, 12 sculptures later, with an idle, penniless figure, who has failed to put on a truly sensational show. Like the different steps of an artistic career, alternating success and failure.
On joining the official Maison des Artistes, it is necessary to declare your identity and the artistic category which your work belongs to: painting, sculpture, engraving, et cetera… This process of self-identification is here intensified by Mathis Collins who toys with the traditional codes of fine art.
At the heart of the concept of “popular art” lies the anonymity of the creator. Creation in the popular arts can be distinguished from an oeuvre by the non-recognition of its maker. Without a signature, an artist can only then be a Pierrot Lunaire or Mime, an icon, a character that a singer of children’s songs would include in their repertoire.

Mathis Collins studied fine art in Cergy, Metz, Montreal and Brussels before participating in Open School East in London. He has in particular exhibited his work at the Palais de Tokyo, the Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, the Friche Belle de Mai, the Riijksakademie in Amsterdam, the 1m3 Lausanne and Longtang, Zürich. He is currently participating to the Lafayette Anticipations residency.

  1. The Yellow Kid is a character created by the American cartoonist and author of comics Richard Felton Outcault, and is considered to be the first comic strip.

La Maison des artistes Loading
La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Le baron Hausmann est un cocu, 2019, Swiss wood, wood tint, 25 × 26 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Aux portes du pénitencier (House of the Rising Sun), 2019 Swiss wood, wood tint, varnish, 26 × 24cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Au Bouchon lyonnais, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 35 × 25 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Nom de dieu, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 26 × 22 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Papillon, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 3D print, fabric, 35 × 25 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Double autoportrait, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 26 × 32 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Votre conseiller vous a envoyé un message, 2019, French wood, wood tint, varnish, 32 × 29 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Olé, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 34 × 30 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Yellow kid (pendu), 2019, French wood, wood tint, varnish, 28 × 32 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Lune de sang et jambe de bois, French wood, wood tint, varnish, 39 × 38 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Diogène de Sinope*, 2019, Swiss wood, wood tint, varnish, 30 × 24 cm

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

La maison des artistes, 2019, Crèvecoeur, Marseille © Jean-Christophe Lett

La Maison des artistes - Galerie CrèveCoeur Loading

Votre conseiller vous a envoyé un message, 2019 French wood, wood tint, varnish, 32 × 29 cm